2018 a marqué la troisième année de mise en œuvre de la Stratégie ICI 2015-2020. Ce fut aussi la dernière année d’exécution de son « programme de base » de développement communautaire axé sur l’enfant, avant de passer à sa Stratégie révisée 2019-2020.

Fin 2018, notre programme fondé sur des opérations directes avait touché 287 762 enfants et était sur le point d’atteindre son objectif (revu à la hausse) : améliorer la protection de 375 000 enfants d’ici 2020. Cependant, avec quelque 2,1 millions d’enfants travailleurs recensés au Ghana et en Côte d’Ivoire, nous nous emploierons plus spécifiquement dans les deux prochaines années à transposer notre programme à plus grande échelle, en testant et en introduisant des nouveautés et en apportant des modifications à plusieurs pôles d’innovation et à nos activités sur le terrain.

Des projets novateurs dans trois grands domaines de nos activités traiteront de la question de la faisabilité, de l’efficacité et de la durabilité des modèles actuels. Pour appuyer le développement indispensable des systèmes de diligence raisonnable, nous mettrons à l’essai des modifications à apporter aux Systèmes de Suivi et de Remédiation du Travail des Enfants (SSRTE) pour en accroître l’efficacité et la rentabilité et pour les intégrer plus facilement dans les chaînes d’approvisionnement et au sein des communautés. Un deuxième projet pilote sur les droits de l’enfant étudiera plus avant le rôle crucial joué par une éducation de qualité – doter les écoles d’une alimentation en eau et d’installations sanitaires, former les enseignants, introduire des méthodes pédagogiques innovantes, et plus encore – dans la prévention du travail des enfants. Un troisième projet, axé sur la façon de mieux détecter et gérer les risques liés au travail forcé auprès des enfants comme des adultes, sera testé auprès de certains maillons à risque de la chaîne d’approvisionnement du cacao.