Les causes du travail des enfants sont complexes et multidimensionnelles. En outre, il convient d’apporter des solutions adaptées en fonction de facteurs de risque très divers. 

Chacun s’accorde cependant à reconnaître que l’éducation est l’une des composantes les plus importantes de la lutte contre le travail des enfants car elle offre aux enfants une alternative au travail. Toutefois, seule une éducation de qualité capable d’offrir aux enfants de réelles perspectives d’avenir pourra produire l’effet positif escompté. Conscients de cette réalité, nous travaillons en collaboration avec la Jacobs Foundation et deux de nos membres, Nestlé et Cargill, sur le projet TRECC, lequel vise à améliorer la qualité de l’éducation en Côte d’Ivoire. En 2016, nous avons entrepris de créer des classes passerelles afin d’aider les enfants à risque à réintégrer le système d’enseignement formel ; nous avons également mis en place des cours d’alphabétisation et de l’arithmétique à l’intention de jeunes et d’adultes ainsi qu’un système de soutien scolaire pour les enfants ayant des difficultés d’apprentissage. À ce jour, 3728 enfants et adultes ont bénéficié de ces programmes.

En 2018, nous avons également commencé à expérimenter des méthodes innovantes d’enseignement en collaboration avec les mêmes partenaires et le Gouvernement ivoirien, l’objectif étant d’intégrer des méthodes efficaces dans le Plan national d’éducation. C’est ainsi que le projet PALEC a vu le jour. Il vise à améliorer la qualité de l’enseignement primaire, introduit des éléments ludiques et techniques dans les salles de classe, et propose une méthode d’enseignement mieux adaptée aux besoins d’apprentissage individuels. Conçu au départ à destination de l’Inde par TIDE Learning, le projet été adapté au contexte de la Côte d’Ivoire et est actuellement testé dans cinq communautés des départements de Daloa et Soubré.

Teaching at the Right Level (TaRL) est une méthode pédagogique fondée sur des données probantes qui aide les enfants à acquérir les compétences de base en lecture et en calcul. Il ressort des données en matière de formation que le fait d’être inscrit à l’école n’est pas gage d’apprentissage, surtout si les enfants ne maîtrisent pas certaines notions fondamentales dès la petite enfance. TaRL leur donne la possibilité de combler leur retard dans le cadre d’activités en groupes établis non pas en fonction de l’âge des élèves mais de leurs besoins ; cette méthode est davantage axée sur l’acquisition des compétences de base que sur le simple programme scolaire. ICI expérimente l’approche TaRL dans ses classes passerelles.